Troisième Forum des partenaires sur la maltraitance envers les personnes aînées

15/10/2013 08:46

Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, a ouvert ce matin le troisième Forum des partenaires en maltraitance. Ce forum se tient annuellement en vertu du Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées. Plus d'une centaine de personnes, représentant une quarantaine d'organismes non gouvernementaux, de ministères et d'organismes publics, ont participé à cette activité conçue pour favoriser l'échange et la concertation entre les différents acteurs touchés par la question.

« La maltraitance présente de nombreux visages et est souvent difficile à détecter, puisque les victimes hésitent parfois à parler. C'est justement pour que le silence soit brisé que nous avons lancé le printemps dernier une campagne de sensibilisation sur la question, autour du thème 'avec la maltraitance, la vie est moins rose qu'on pense' », a déclaré le ministre Hébert.

Le ministre a aussi insisté sur l'importance de travailler en concertation pour contrer la maltraitance. Le thème du Forum de 2013 est d'ailleurs 'Comment faire ensemble'. « La mise en commun favorise toujours l'efficacité, ce qui se vérifie aussi bien pour l'intervention auprès des victimes et de leur entourage que pour l'avancement des connaissances », a poursuivi le ministre responsable des Aînés.

L'élaboration du Guide de référence pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées qui sera disponible en ligne d'ici la fin du mois, constitue un exemple réussi de collaboration. Issu d'équipes de terrain, cet instrument très complet va soutenir l'action concertée des intervenants de différents champs de pratique, favorisant du même coup la qualité, l'arrimage et la continuité des services.

Documenter la question de la dénonciation

« La maltraitance en milieu institutionnel est un phénomène qui nécessite d'être documenté. Afin d'avoir une meilleure idée des mesures qui pourraient être mises en place et d'évaluer la pertinence et les enjeux posés par une approche telle que la dénonciation obligatoire, il importe d'avoir un portrait du phénomène. Nous pourrons ainsi mieux aborder le problème et assurer de façon plus optimale la santé et le bien-être des aînés », a déclaré le ministre Hébert.

Pour ce faire, le ministre Hébert a annoncé ce matin qu'il mandate madame Marie Beaulieu,  professeure titulaire au Département de Service social de l'Université de Sherbrooke et chercheure au Centre de recherche sur le vieillissement du CSSS-IUGS, pour documenter la question de la maltraitance en milieu institutionnel.

Le ministre a également profité de son passage au Forum maltraitance pour réitérer le rôle central des coordonnateurs régionaux spécialisés en matière de maltraitance envers les personnes aînées, qui œuvrent dans le réseau de la santé.

«  Les coordonnateurs maltraitance ont un rôle important au regard de l'amélioration du continuum de services relatifs à la maltraitance. En favorisant le partenariat entre les acteurs institutionnels, communautaires et privés, ils sont en mesure de dresser un portrait de la maltraitance dans leur région et de répertorier les ressources et services disponibles. Ce travail permet  de développer un plan d'action régional adapté à la réalité du milieu, de façon à lutter plus efficacement contre la maltraitance », a conclu le ministre Hébert.

Pour plus d'information :
www.maltraitanceaines.gouv.qc.ca
www.aines.gouv.qc.ca

Par ailleurs, la ligne d'écoute et de référence Aide Abus Aînés permet de signaler des cas de maltraitance : 1-888-489-ABUS (2287)

 

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec


 

Rechercher dans le site

Contact

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) 200, rue Commerciale, bur. 202
Donnacona (QC)
G3M 1W1
418-283-4452

Tags