Rentrée parlementaire : oui à la dignité, non à l’austérité

27/05/2014 09:13

À l’occasion de la rentrée parlementaire et du discours inaugural, l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) souhaite que le projet de loi « Mourir dans la dignité » soit rappelé sans tarder. L’AREQ met par ailleurs en garde le gouvernement de lancer une opération d’austérité qui aurait pour effet de compromettre les services offerts à la population et en particulier aux personnes aînées.

Ainsi, l’AREQ s’attend à ce que le nouveau premier ministre donne suite à son engagement de rappeler le projet de loi « Mourir dans la dignité ». Ce projet de loi était rendu à l’étape de l’adoption finale au moment de la tenue des élections générales.

« Nous souhaitons que tous les députés puissent s’exprimer sur cet important projet de loi. Cela dit, un travail colossal de consultation, de réflexion et d’échanges a déjà été réalisé, sans partisanerie, sous la responsabilité de l’ancienne ministre Véronique Hivon. Maintenant, nous nous attendons à ce que l’ensemble des députés de la nouvelle législature donne leur accord pour que le projet de loi soit rappelé, puis adopté », a souligné le président de l’AREQ, M. Pierre-Paul Côté.

La dignité plutôt que l’austérité

Par ailleurs, dans l’attente du dépôt du budget et des crédits pour 2014-2015, l’AREQ se montre inquiète face aux discours d’austérité véhiculés depuis quelques semaines par les principaux ministres du gouvernement, à commencer par le premier ministre.

« S’agit-il d’intentions réelles ou de ballons d’essai? Ce qui est sûr, c’est qu’en campagne électorale, le Parti libéral a pris plusieurs engagements importants envers la population québécoise et envers les personnes aînées, par exemple en matière de lutte à la maltraitance, de fiscalité et de taxation, de soins à domicile et de soutien aux personnes proches aidantes. Or, le contexte budgétaire qu’il dit avoir découvert ne doit pas servir de prétexte au nouveau gouvernement pour renier ses engagements et couper dans les services publics. Les personnes aînées ont le droit de mourir dans la dignité, mais aussi de vieillir dans la dignité », a rappelé M. Côté.

À propos de l’AREQ

Fondée en 1961, l’AREQ compte plus de 56 000 membres répartis sur le territoire québécois, mais aussi à l’extérieur du Québec. Elle affirme sa volonté de reconnaître le principe de l’égalité de droit et de fait entre les femmes et les hommes. Elle a pour mission de promouvoir et de défendre les intérêts et les droits culturels, sociaux et économiques de ses membres et des personnes aînées et de contribuer à la réalisation d’une société égalitaire, démocratique, solidaire et pacifiste. L’AREQ est affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).


Source :  Dominic Provost
Conseiller en communication

 

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec

 

Rechercher dans le site

Contact

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) 2120, rue Boivin, local 113
Québec (Qc)
G1V 1N7
418-614-0999