Projet de loi sur les soins de fin de vie - « Les députés doivent faire passer la dignité avant la partisannerie » - Claude Leblond, T.S.

19/02/2014 08:47

Alors que les travaux de l'Assemblée nationale sont sur le point de se terminer, le président de l'Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ), M. Claude Leblond, T.S., en appelle au sens du devoir des députés pour qu'ils adoptent le projet de loi 52 sur les soins de fin de vie avant la suspension des travaux. « Depuis le début, le débat entourant la question de mourir dans la dignité s'est déroulé à l'abri de la partisannerie, dans un esprit d'ouverture et de collaboration. Il serait extrêmement décevant, alors que nous touchons au but, que des considérations autres que le droit à l'autonomie des personnes prennent le dessus et fassent déraper le processus d'adoption du projet de loi ».

Le processus de consultation a clairement fait ressortir que la société québécoise est prête à reconnaître à une personne le droit de se poser comme maître de sa propre vie jusqu'à lui permettre de décider quand y mettre fin, de façon volontaire, en toute liberté, quand la fin est inéluctable et quand elle désire surseoir aux souffrances et à la perte de dignité qui accompagnent souvent le processus de fin de vie. « Je souhaite donc que les députés s'élèveront au-dessus de la joute partisane pour faire en sorte que le projet de loi sur les soins de fin de vie soit adopté sans délais » de conclure Claude Leblond.

SOURCE: ORDRE DES TRAVAILLEURS SOCIAUX ET DES THERAPEUTES CONJUGAUX ET FAMILIAUX DU QUEBEC 

 

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec

Rechercher dans le site

Contact

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) 2120, rue Boivin, local 113
Québec (Qc)
G1V 1N7
418-614-0999