Motion sur les régimes de retraite à l'Assemblée nationale - L'UMQ propose que la Commission parlementaire analyse en priorité le volet municipal

25/04/2013 18:38

MONTRÉAL, le 25 avril 2013 /CNW Telbec/ - L'Union des municipalités du Québec (UMQ) réagit à la motion adoptée par l'Assemblée nationale aujourd'hui qui réclame du gouvernement qu'il agisse avec célérité dans le dossier des régimes de retraite et qu'à cette fin, une consultation en commission parlementaire soit mise en place à compter du 10 juin sur le rapport D'Amours. Cette commission devra faire rapport à l'Assemblée nationale le 17 septembre 2013. L'UMQ réitère qu'il faut agir rapidement dans ce dossier. Elle suggère aux membres de la Commission des finances de l'Assemblée nationale, qui auront à planifier le mandat, de commencer avec le volet municipal étant donné l'ampleur du problème des régimes de retraite des employés municipaux. Cette problématique a été clairement exposée dans le rapport d'Amours qui a mis en lumière l'insuffisance de moyens à la disposition des municipalités pour trouver des solutions.
 
L'auteur de la motion, monsieur Henri François Gautrin, député libéral de Verdun, a déclaré qu'un « travail titanesque est devant nous. Il faut s'y mettre dès maintenant et il est important d'arriver à des mesures législatives ». Devant l'ampleur de la tâche, l'UMQ est inquiète des délais du mandat et elle réitère au gouvernement que le milieu municipal souhaite qu'il agisse rapidement pour régler le problème structurel des régimes de retraite des employés municipaux.
 
Pour l'UMQ, le rapport D'Amours fait un portrait lucide de la situation financière des régimes de retraite des municipalités. En évaluant leur déficit de solvabilité à 9 milliards de dollars, il reconnaît l'ampleur du problème. La situation est inquiétante et urgente. Dans ce contexte, la proposition d'aborder en premier lieu la question municipale est légitime. La situation financière des régimes de retraite des employés municipaux crée une pression telle que, si rien n'est fait rapidement, ils ne pourront être maintenus sans impacts considérables sur les finances municipales et sur l'ensemble des citoyens.
 
L'UMQ rappelle qu'il est faux de prétendre que les municipalités sont des employeurs comme les autres. Elles n'ont dans les faits aucun rapport de force lorsqu'elles négocient. La très grande majorité des entreprises du secteur privé qui avaient des régimes de retraite à prestations déterminées les ont modifiés ou elles ont tout simplement fermé leurs portes. Une municipalité, ça ne ferme pas !
 
À propos de l'UMQ
 Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de promouvoir le rôle fondamental des municipalités dans le progrès social et économique de l'ensemble du territoire québécois et de soutenir ses membres dans la construction de milieux de vie démocratiques, innovants et compétitifs. Sa structure, qui regroupe ses membres en caucus d'affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole, est l'expression de toute la diversité et de la solidarité municipale québécoise. Ses membres comptent plus de six millions de citoyennes et citoyens qui représentent 80 % du territoire québécois.
 
SOURCE : UNION DES MUNICIPALITES DU QUEBEC

 

 

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec

Rechercher dans le site

Contact

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) 200, rue Commerciale, bur. 202
Donnacona (QC)
G3M 1W1
418-283-4452