La CAQ créerait un poste d'ombudsman pour les aînés

13/08/2012 11:20

Source: TVA Nouvelles / le 13 août 2012 / 11:29


La Coalition avenir Québec veut s'attaquer à la maltraitance des aînés dans les CHSLD en promettant des sanctions contre les gestionnaires d'établissement et en créant un poste d' «ombudsman des personnes âgées».


En février, le Journal de Québec avait provoqué un débat à l'Assemblée nationale en révélant des lacunes graves, encore tolérées par certains établissements malgré les constats troublants des inspecteurs lors de visites précédentes. L'affaire avait fait grand bruit et le gouvernement Charest avait annoncé, notamment, l'augmentation du nombre d'inspecteurs.


François Legault avait alors réagi en déclarant que les gestionnaires qui tolèrent les mauvais traitements devraient être «mis à la porte». Lundi matin, il est revenu à la charge en répétant que les dirigeants seront imputables et s'exposeront à un congédiement sous un gouvernement caquiste.


Imputabilité
«Ce n'est pas normal, quand une personne âgée est maltraitée dans un centre, qu'il n'y ait pas de conséquences pour le directeur général du centre d'hébergement. Il faut arrêter de se dire qu'il n'y a personne de responsable», a déclaré le chef caquiste lors d'un point de presse devant une résidence pour retraités à Granby.


«Il y a eu trop de cas où les aînés n'ont pas été bien traités. Ça m'a choqué de voir des reportages à la télévision des gens qui n'étaient pas capables d'avoir un bain plus qu'une fois par semaine, qui étaient oubliés pendant toute une journée aux toilettes. À un moment donné, il faut être capable de respecter nos aînés!»


Ombudsman
«La Coalition avenir Québec créerait un poste de vice-président dédié aux personnes âgées au sein du bureau de l'ombudsman du Québec. Donc, il va s'agir de l'ombudsman des personnes âgées», a-t-il annoncé. Selon lui, il est urgent de mettre fin aux abus.
«C'est aussi intolérable que le sexisme, le racisme ou la discrimination des personnes lorsqu'on se moque d'elles pour leur apparence physique», a-t-il lancé, ciblant de toute évidence une fois de plus la chef péquiste Pauline Marois pour ses déclarations controversées qui ont choqué Gaétan Barrette.


Soins à domicile
La CAQ entend prioriser les soins à domicile et s'engage à réaliser le «virage important que le gouvernement Charest n'a pas fait». Aujourd'hui, 80% des services aux personnes en perte d'autonomie sont donnés dans des centres d'hébergement et 20% sont donnés par les soins à domicile. Faut être capable d'inverser ces chiffres.»


Un gouvernement de la CAQ s'engage aussi à simplifier les déclarations de revenus pour les personnes âgées qui ont seulement un revenu de rente. Ces nouvelles promesses, comme plusieurs autres, n'ont pas encore été chiffrées par François Legault. Il dévoilera son cadre financier «cette semaine», a-t-il confirmé lundi.


Un engagement aux oubliettes
Par ailleurs, François Legault a confirmé ce matin qu'il n'avait pas l'intention d'honorer un engagement populaire de l'ADQ. Pas question d'aller de l'avant avec la politique du «100$ par semaine par famille pour chaque enfant à la maison». Les parents qui ne réussissent pas à obtenir une place subventionnée devront en faire leur deuil.


Lors de la fusion ADQ-CAQ, en décembre 2011, M. Legault était demeuré vague sur cette question. Il a finalement choisi d'abandonner ce projet, absent de la plateforme qu'il a dévoilée hier à Québec.
«À l'époque, lorsqu'on a fait l'entente avec l'ADQ, on avait dit qu'on allait regarder si la situation financière du Québec le permet. Ça coûte plusieurs centaines de millions de dollars. Actuellement, la situation financière ne le permet pas. Il faut faire des choix et ce choix-là n'a pas été retenu.»


L'ex-adéquiste François Bonnardel, aux côtés de son chef, s'est dit «tout à fait à l'aise» avec la position de son nouveau parti. «Vous connaissez très bien la rigueur économique que je me suis donnée depuis que je suis arrivé en 2007 et dans ce cas-là, je suis très content qu'on offre 1000$ aux familles aussi pour les cinq prochaines années en termes de réductions d'impôt.»


 

 

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec

Rechercher dans le site

Contact

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) 2120, rue Boivin, local 113
Québec (Qc)
G1V 1N7
418-614-0999