Commission parlementaire sur l'aide médicale à mourir: priorité aux soins palliatifs

11/10/2013 09:32

À l’occasion des auditions publiques sur le projet de loi n° 52, Loi concernant les soins de fin de vie, l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) a dévoilé ses recommandations aux parlementaires et au gouvernement du Québec.

« La Commission spéciale sur le droit de mourir dans la dignité a terminé ses travaux sur la recommandation d’améliorer l’accès aux soins palliatifs. Lors de la dernière campagne électorale, le Parti québécois s’était engagé à donner suite à cette recommandation. Nous demandons donc au gouvernement et à tous les parlementaires de mettre en place les conditions requises pour créer 200 nouveaux lits de soins palliatifs pour tout le Québec », a déclaré Mme Lyne Parent, présidente de l’AQRP.

L’AQRP a estimé la distribution régionale des 200 lits requis sur la base des données dévoilées par le gouvernement lors de l’étude des crédits budgétaires 2013-2014 :
Montréal : 50 lits
Montérégie : 50 lits
Laval : 20 lits
Lanaudière : 15 lits
Outaouais : 15 lits
Mauricie et Centre-du-Québec : 10 lits
Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 10 lits
Chaudière-Appalaches : 10 lits
Estrie : 5 lits

Concernant les dispositions du projet de loi visant l’aide médicale à mourir, l’AQRP a préféré ne pas prendre position directement sur la question, tout en recommandant au gouvernement de s’assurer du développement et du financement à long terme de l’offre de soins palliatifs appropriée avant la mise en vigueur des dispositions concernant l’aide médicale à mourir.

Voici les autres recommandations présentées par l’AQRP au cours de son audition :
1.atteindre un ratio de lits de soins palliatifs équivalant à la norme gouvernementale de 1/10 000 habitants dans l’ensemble du Québec et dans chaque région sociosanitaire;
2.confirmer un financement national dédié et récurrent d’au moins 12 millions de dollars pour le développement et le maintien de ces 200 lits;
3.que chaque agence de santé et de services sociaux concernée s’engage à développer et financer le nombre requis de places dans un délai de deux ans;
4.que chaque installation de type CHSLD se dote d’un programme d’accompagnement en fin de vie au cours des deux prochaines années;
5.que la priorité soit accordée au développement de lits de soins palliatifs, par rapport à la possibilité de développement d’une offre de services de soins palliatifs à domicile.

Au Québec, environ 35 000 personnes décèdent chaque année de maladies chroniques susceptibles de bénéficier de soins palliatifs.

L'AQRP est la principale association indépendante de retraités de l'État au Québec. L'AQRP se distingue également par son implication citoyenne soutenue en faveur des enjeux qui touchent toutes les personnes aînées du Québec.

Rechercher dans le site

Contact

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) 2120, rue Boivin, local 113
Québec (Qc)
G1V 1N7
418-614-0999