Budget du Québec 2013-2014 : Des mesures intéressantes pour l'économie sociale

20/11/2012 18:13

 

QUÉBEC, le 20 nov. 2012 /CNW Telbec/ - Le Chantier de l'économie sociale tient à saluer plusieurs mesures du nouveau budget du gouvernement du Québec dévoilé aujourd'hui, notamment en ce qui concerne la construction de 3 000 nouveaux logements dans le programme AccèsLogis et la création de 28 000 nouvelles places à 7$ en services de garde.

Le Chantier salue également la reconnaissance de la contribution de l'économie sociale au développement économique du Québec, notamment avec la future loi-cadre et le mandat de la nouvelle Banque de développement qui aura la responsabilité de soutenir les entreprises d'économie sociale à statut coopératif et à but non lucratif. Il est aussi intéressant de souligner la volonté d'explorer des stratégies permettant d'accroître l'investissement privé en économie sociale, une voie déjà mise en œuvre par les outils financiers du Chantier.

La nouvelle Banque de développement jouera un rôle central dans les stratégies économiques du gouvernement du Québec, y inclut par ses interventions sur le plan régional. « Dans cette perspective, le Chantier de l'économie sociale insiste sur l'importance d'assurer la présence d'au moins un(e) représentant(e) de l'économie sociale au sein des nouveaux Conseils de développement régionaux. Il s'agit de traduire ainsi l'esprit d'une loi-cadre visant à reconnaître et à intégrer l'entrepreneuriat collectif dans l'ensemble des actions gouvernementales », a déclaré Nancy Neamtan, présidente-directrice générale du Chantier.

Toutefois, le Chantier demeure sur sa faim en ce qui a trait à certains dossiers d'une importance fondamentale pour le développement des collectivités. Le virage annoncé en faveur des soins et services à domicile et un soutien accru aux entreprises d'économie sociale en aide à domicile doit s'accompagner de moyens concrets dont les détails ne sont pas encore connus. Tout comme le soutien qui sera accordé à l'innovation sociale et aux activités de transfert de connaissances dans la future Politique nationale de la recherche et de l'innovation constitue également un enjeu important pour les acteurs de l'économie sociale à travers le Québec.

Soulignons que, depuis plusieurs années, à l'instar d'autres pays sur tous les continents, le rôle joué par les entreprises d'économie sociale est en pleine expansion dans toutes les régions du Québec. Dans son nouveau budget, le gouvernement du Québec démontre une véritable volonté de reconnaître la contribution essentielle de l'économie sociale au développement des collectivités et d'assurer un soutien équitable à cette forme d'entreprise. « Ce choix est d'autant plus judicieux au moment où il faut restaurer la confiance des citoyens et des citoyennes face aux dérapages dans certains secteurs économiques et dans l'octroi des contrats publics. Avec leurs pratiques de transparence et de gestion démocratique, les entreprises d'économie sociale contribuent à créer de la richesse tout en assurant un rendement à l'ensemble de la collectivité. » a conclu madame Neamtan.

****

L'économie sociale québécoise est composée d'environ 7 000 entreprises, coopératives et OSBL, œuvrant dans 20 secteurs économiques (arts et culture, agroalimentaire, commerce de détail, environnement, immobilier collectif, loisir et tourisme, technologies de l'information et des communications, médias, manufacturier, services aux personnes, etc.). Elle emploie plus de 150 000 personnes et génère un chiffre d'affaires de plus de 17 milliards de dollars annuellement, ce qui représente environ 8 % du PIB québécois.

SOURCE : CHANTIER DE L'ECONOMIE SOCIALE

Renseignements :

 

Carole Lévesque, Responsable des communications - Chantier de l'économie sociale
514-899-9916, poste 238 / 514-703-3653

 

Rechercher dans le site

Contact

Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) 200, rue Commerciale, bur. 202
Donnacona (QC)
G3M 1W1
418-283-4452